AccueilConférences-DébatsEvolution des soins, de la prise en charge et du métier d’infirmier psychiatrique

L’évolution des soins, de la prise en charge et du métier d’infirmier en psychiatrie.

S’il est bien une chose qui nous est vite apparu nécessaire pour mener à bien notre « art » de soigner, c’est de comprendre d’où on vient, d’où on parle. C’est cette recherche, nos découvertes, nos étonnements que nous venons partager avec vous.

La psychiatrie et ses avancées sont collées à l’évolution des sociétés et cela n’a pas été sans heurt. Il nous semble toutefois qu’à certaines époques, la psychiatrie était à la pointe des changements. Et ces moments-là étaient des moments d’ouverture, de prise en compte et d’un respect attentif de l’humain souffrant. Pour les infirmiers, nous avons passé du gardien de fou à l’infirmier de secteur psychiatrique dans un grand mouvement de l’asile vers la cité. Puis l’arrêté du 23 mars 1992 a fait disparaître le « de secteur » à cet infirmier désormais diplômé d’Etat.

Les soins ont évolué, certaines pratiques ont été abandonnées et heureusement, d’autres l’ont été alors qu’elles pouvaient sembler opérantes. Certaines pratiques qui avaient été enfin mises de côté sont revenues en force au grand désarroi des équipes.

Le travail de l’infirmier en psychiatrie, suivant les lieux de soins, suivant les équipes, suivant les théories à l’œuvre dans le lieu où il travaille n’est pas du tout uniforme. Les rencontres, les groupes de paroles, les séminaires, les réunions d’équipe sont nécessaires pour déposer ici ou là les expériences et les sensations, pour apprendre, pour évoluer et transmettre…

 

Les intervenants :

Alexandre Boiron : infirmier en psychiatrie, service PAJA (pavillon d’admission de jeunes adultes, CH Marchant Toulouse) et secrétaire de l’association SERPSY

Claire Perrin : Psychologue clinicienne, ex-infirmière en psychiatrie (CH Marchant

Toulouse), secrétaire de l’association SERPSY

Association SERPSY : soins études et recherches en psychiatrie

http://serpsy.org/

Les commentaires sont fermés.